Il y aurait les paternités de papiers ! Mais que fait-on   des autres ?


Sortez couverts 1/ Les paternités de papiers :
L’argumentation des paternités de papiers prend de plus en plus d’ampleur par des associations qui ont une démarche d’aide et de défense des Français victimes des méchants "étrangers" qui n’ont que pour objectif une régularisation ou la nationalité française.
Le terme de "paternités de papiers" me choque d’autant plus étant donné que si l’on s’en tient au terme paternité, il n’y aurait que les hommes étrangers qui tireraient profit des gentilles Françaises.
Je sais que ces pratiques existent et dans les deux sens, donc il conviendrait de dire en un terme plus juste, "paternité et maternité de papiers". Tous ceux qui me connaissent savent que j’aime étudier les situations et les argumentations des dîtes victimes, si bien évidemment, il convient d’approprier ce terme aux femmes et aux hommes français.

Alors, j’ai effectué des recherches ici et là sur le web et j’ai fait une découverte extraordinaire sur le sujet…

Vous n’êtes pas obligé de me croire, mais en cherchant sur le web, j’ai découvert qu’ils existaient des fausses paternités appelées également : blanches, grises ou de papiers.

Selon les auteurs des définitions reprises ci-dessus, ce serait des enfants conçus à des fins bien précises de régularisation d’une présence irrégulière sur le territoire français, acquisition de la nationalité française, etc.

Nous, à l’association, nous ne sommes pas ignares, nous savons que ces pratiques existent et tenons à apporter notre point de vue qui n’engage que nous, il servira juste de base aux internautes lorsqu’ils liront cette page et en tirer leurs propres conclusions.

Alors comme on aime justifier ce que l'on dit, nous vous mettons ci-dessous des captures d'écran faites sur divers forum de discussions, ou sont les réelles victimes de tout cela ? À la lecture des fils de discussion, on s'aperçoit bien vite que les (soi-disant victimes) étaient totalement complices de ce délit de paternité ou maternité conçue à des fins bien précises. Victimes elles se disent lorsque le couple divorce, mais certainement très intéressées quelques années auparavant.

Alors moi je le dis haut et fort, les réelles victimes sont les enfants que ça plaise ou non :

Ci-dessous les captures d'écrans faites sur deux forums différents
Certaines parties de texte ont été noircies par souci de confidentialité



Faites comme moi, passez quelques moments sur Google avec les bons mots clés et vous verrez c'est édifiant, je pourrais en faire 7 à 8 pages sur le site. Donc, chacun aura compris que les paternités dîtes de papiers c'est une argumentation obsolète. S'il est vrai que ces pratiques existent, elles restent minoritaires en pourcentage de toutes les façons, les deux sont complices de naissances frauduleuses. C'est démontré ci-dessus.

Passons maintenant à un sujet de paternités dont personne ne fait état mais qui existe également.

2/ Les paternités engendrés par les expatriés :
Pour avoir vécu au Cameroun de façon prolongée et après avoir bien visité ce pays charmant avec des gens charmants en général, j’ai bien observé la présence d’expatriés internationaux ceux-ci travaillant dans le cadre de contrats de coopération entre leurs pays respectifs et le Cameroun.

Français, Espagnol, Hollandais, Allemand, Suisse, Belge, Américains, etc.

Ces étrangers venus d’Europe ou autres pays, au Cameroun notamment dans les grandes villes, Yaoundé, Douala les deux capitales du pays, mais la présence de blancs est également éparpillée même dans les zones les plus reculées comme dans la brousse pour l’exploitation du bois.

J’ai également remarqué de petits métis qui circulaient en ville accompagnés de leurs mamans camerounaises, faut juste aller dans l’est du Cameroun, vers Bertoua pour voir un taux de métissage un peu plus accentué.

Ces petits métis, sont souvent l’œuvre des expatriés Européens qui le temps de leurs contrats de coopération qui peut aller de un à trois ans, se disent autant passé le temps en bonne compagnie plutôt que de rester dans sa piaule seul le soir.

C’est bien aussi d’aller dans les restos un peu classe pour voir les petits blancs en bonne compagnie avec les jolies Africaines ou alors dans les boites de nuit.

Bah, disons que ce n’est pas interdit de passer du bon temps, mais quand la charmante épouse du blanc est restée seule en Europe avec sa part d’enfants, c’est beaucoup moins moral tout ça. Vous ne croyez pas ?

Cette forme de copinage entre blancs et Africaines peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années et que vous me croyez ou pas il arrive même à ce que des enfants naissent de ces unions plus ou moins passagères.

C’est bien, VIVE LE MÉTISSAGE, mais que deviennent mères Africaines et enfants métis une fois le beau blanc parti chez lui en Europe à la fin de son contrat? Ah ! Ça, c’est un vrai problème ! Zut de zut qui va subvenir à l’éducation et au besoin de l’enfant ?

Non, ne me le dites pas, je devine déjà ce que certains pensent, elles n’ont qu’à se protéger et patati et patata, j’en passe et des meilleures.

Alors moi je vais dévoiler un scoop un vrai, qui va faire bien plaisir à certains, mais beaucoup moins à d’autres ! Punaise, on va encore me dire que je me mêle de ce qui ne me regarde pas, quelque part c’est vrai, mais chacun est en droit de donner son avis, la liberté de penser et d’expression n’est pas encore bannie en France à ce que je sache.

Supposons que ces enfants soient fait par des Français : Si le cas se présente bien sûr, mais comme nous les Français on est irréprochables, on ne doit pas avoir peur ! En plus, j’ai bien précisé ‘’supposons ’’

Retenez mesdames Africaines, que si vous avez un enfant conçu par un Français durant son séjour dans votre pays, ou si vous porter en vous l’œuvre d’un Français, sachez que cet enfant est directement français de par sa filiation avec son géniteur.

Mais ce n’est pas aussi simple que cela, il faudra faire des démarches pour faire en sorte que le vaillant Français assume sa paternité, qu’il subvienne aux besoins de l’enfant et à son éducation vous avez droit à une pension alimentaire. C’est bien ne trouvez-vous pas ? Non c’est juste normal…

Mais comment faire ?

Il suffit juste de connaître le nom et le prénom du géniteur et surtout son adresse en Europe, soit vous lui écrivez pour lui rappeler ses obligations envers son enfant, vous verrez sa femme sera très contente, s’il est marié.

Si ça ne suffit pas, vous avez droit de porter plainte en justice par le biais de votre avocat Camerounais, les autorités françaises dans votre pays devront prendre acte de cette situation, le papa de votre enfant peut être convoqué au Tribunal en France pour recueillir son avis. (vive les embrouilles).

- Des tests ADN peuvent êtres ordonnés par le Juge Français (Article16-11 du Code civil Français, le juge est en droit d’ordonner les tests ADN, pour définir la filiation). Si celui que vous estimez papa de votre enfant refuse les tests ADN, (c’est son droit) Le juge en conclura et c’est également son droit que le présumé père de l’enfant et bien le père, il pourra prendre sa décision sur le simple refus.
- Il peut être contraint de payer une pension alimentaire ;
- À reconnaître l’enfant.

Si votre enfant à la nationalité française reconnue, vous devenez parent étranger d’enfant français ça vous ouvre des portes pour la suite.

bien sûr, vous n’êtes pas obligé de me croire, si vous avez un doute écrivez-nous on vous expliquera comment faire si vous êtes dans ce cas.

NON, je n’ai pas l’impression d’être un fouteur de M… Mais quand on parle de paternités illégitimes, mieux vaut évoquer le sujet dans son ensemble comme ça, personne ne se sent frustré, en plus il n'y pas de soupçon discriminatoire. Ça fait plus chic en quelques sortes.

La vision que j’ai de ces situations pour le moins gênantes, mériterait que les associations qui militent contre les paternités frauduleuses fassent en sorte que nos chers députés et/ou ministres sorte une loi ou une circulaire afin que les consulats généraux de France puissent enregistrer les dépôts de plaintes ou des mains courantes des femmes africaines lésées par les petits Européens.

Après tout et sauf erreur de ma part, cela entrerait parfaitement dans le champ de compétences des Consulats, sauf à me démontrer le contraire.

Article publié le 30 juin 2012


Copyright © - www.mariagemixte.com™ site déclaré - Tous droits réservés reproduction interdite même partielle. | Design © Kulko et krek pour Kitgrafik